Posted in: Retraite et prévoyance- oct 11, 2010 No Comments

Retraite 2013 : Les grandes lignes d’une réforme à venir.

réforme sur la retraite Jean-Marc Ayrault a dévoilé le 27 août 2013 le nouveau projet de réforme des retraites et les grandes lignes qui l’accompagnent :

En 2014 les cotisations salariales et patronales seront réévaluées de 0,15 point en lieu et place d’une augmentation de la CSG ou d’une baisse des pensions actuelles. Une mesure dont l’objectif est de trouver dans l’immédiat 7 milliards d’euros afin d’assurer le financement des retraites.

La réforme prévoit également un allongement de la durée de cotisation. Actuellement la durée de cotisation est de 41,5 ans; celle-ci passera donc à 43 ans en 2035. Cette augmentation interviendra à compter de 2020 au rythme d’un trimestre tous les 3 ans et évite un recul de l’âge légal de départ à la retraite.

Il est prévu l’instauration d’un compte « pénibilité » en 2015 qui concernera à peu près 20% des salariés du secteur privé, ceci à partir des facteurs retenus par les partenaires sociaux en 2008. Ce compte trouvera son financement via une contribution payée par toutes les entreprises et celle-ci variera selon la pénibilité « propre à chaque entreprise ».

Par ailleurs, il sera plus facile d’acquérir certains trimestres. Aujourd’hui 200 heures smic sont nécessaires pour acquérir un trimestre, après la réforme ce nombre d’heures passera à 150 heures. De plus les trimestres effectués en apprentissage seront pris en compte, et à compter de 2014 les congés maternité de 90 jours seront comptabilisés comme un trimestre.

Autre point de la réforme : les pensions actuelles seront dorénavant revalorisée au 1er octobre et non plus au 1er avril. Un système devant permettre d’économiser 600 millions d’euros l’an prochain, 1,4 milliard d’euros en 2020 et 2 milliards d’euros en 2040. Cette revalorisation reste cependant de mise au 1er avril pour les « petites retraites » au minimum vieillesse.

De petites mesures viennent compléter les grandes lignes telles qu’un simulateur de retraite en ligne et un compte retraite individuel permettant de prendre connaissance de sa situation.

L’ensemble de ces mesures visées doit permettre d’économiser 7,3 milliards d’euros en 2020 pour le seul régime général (salarié du privé) permettant de combler le déficit actuel (7,6 milliards d’euros).

Pour en savoir plus:

Le site du gouvernement :

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/reforme-des-retraites-garantir-notre-systeme-corriger-les-injustices

Copyright VYP FINANCE – Septembre 2013

Slider by webdesign